40 ans d’Architecture en Marais Poitevin : un concours et un appel à projets auprès des habitants

Publié le Mis à jour le

Réunis à l’Abbaye Saint-Pierre de Maillezais (Vendée), vendredi 24 mars 2017, les représentants du Parc Naturel Régional du Marais Poitevin et des CAUE (Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement) de Charente-Maritime, des Deux-Sèvres et de Vendée, ont signé une convention de partenariat, laquelle est censée « encourager une architecture et un paysage de qualité ».

Les propriétaires de cette ancienne ferme de Coulon envisagent de participer à l’appel à projets architectural.

A l’occasion des 40 ans de la Loi sur l’Architecture (lancée le 3 janvier 1977), le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin (PNR) souhaite s’associer aux CAUE dans le but de préserver les spécificités du Marais Poitevin, à savoir, « une architecture et un paysage ». Le tout en accompagnant les projets des communes, mais aussi, des habitants, lesquels « font peu à peu évoluer les paysages ».

Le texte de cette convention explique qu’en cette année 2017, uniquement, « ce partenariat sera l’occasion d’actions conjointes qui se traduiront en trois projets : 1- Le lancement d’un concours sur le thème des maisons et habitats contribuant aux paysages de qualité du Marais Poitevin ; 2- L’ouverture d’un appel à projets auprès des habitants, leur permettant d’être accompagnés et guidés vers une architecture de qualité ; 3- L’élaboration d’une charte architecturale et paysagère proposant actions et bonnes pratiques pour le paysage de demain. »

La Loi sur l’Architecture, qu’est-ce à quo ?

Un exemple d’aménagement public : à Coulon, la façade du siège du Parc Naturel Régional du Marais Poitevin unit pierre et bois.

Dans sa lettre d’information, datée du 5 janvier 2017, la Fédération Nationale des CAUE retrace l’historique : « En 1907, au Danemark, des architectes, pour corriger la mauvaise qualité des constructions nées d’un exode rural massif vers les centres urbains, se sont regroupés pour organiser une assistance architecturale gratuite et ouverte à tous. En France, c’est dans les années 1960 et 1970 que les débats de société ont commencé à se focaliser sur la banalisation des constructions et du cadre de vie. L’époque des grands ensembles puis de zones pavillonnaires laissait craindre déjà une France « moche ». Il y a quarante ans, le 3 janvier 1977, la Loi sur l’architecture était adoptée. Issue de longs et passionnants débats parlementaires, et portée par des figures comme MM. Michel d’Ornano et Miche Guy, ainsi que Mme Françoise Giroud, cette loi apporte alors des changements majeurs en faveur de la qualité architecturale. Elle encourage le recours à des professionnels et donne une plus grande portée à la responsabilité de l’acte de construire. Elle crée aussi et surtout, une structure unique en son genre : le CAUE qui, à l’échelon du département, assure une mission de service public au bénéfice des candidats à la construction, aux élus et techniciens des collectivités territoriales, aux services de l’État ou aux acteurs de la culture et de l’éducation. »

Les règles des trois :

Le concours des belles maisons, répondant aux critères cités plus haut, sera ouvert, du mai à août 2017, à tous les propriétaires du Marais Poitevin. Un jury, composé d’habitants, d’élus et d’experts, se tiendra (en séance publique) le samedi 16 septembre 2017, à l’occasion des Journées du Patrimoine. Les lauréats bénéficieront d’un séjour de deux jours dans d’autres parcs naturels régionaux ;

Une bâtisse coulonnaise à réhabiliter.

S’adressant également aux habitants du Marais Poitevin, l’appel à projets (construction neuve, extension, réhabilitation) permettra aux dix foyers retenus (répartis sur les trois départements) de bénéficier d’une étude d’architecte, prise en charge financièrement par le Parc (à hauteur de 2 000 euros en moyenne par projet) . « Les esquisses produites seront valorisées par le PNR et les CAUE et, si possible, concrétisées par des travaux », précise-t-on. Les candidatures seront reçues de juin à septembre 2017 ;

Les enseignements collectés à l’issue de ces deux initiatives feront l’objet d’un « guide de bonnes pratiques pour les paysages et l’architecture d’aujourd’hui et de demain ». Les organisateurs espèrent que « les exemples d’architecture collectés constitueront un éventail de références qualitatives ». Le guide pourrait « mettre à jour et renouveler les outils de préconisations de bonnes pratiques en matière d’intervention sur le cadre de vie à travers l’architecture, l’urbanisme et le paysage ».

En fait, pour le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin et les CAUE 17, 79 et 85, « ces préconisations viseront à proposer des actions à la fois cohérentes en termes de qualité sur l’ensemble du territoire, tout en tenant compte de la diversité des paysages sur un aussi grand territoire qu’est celui du Marais Poitevin (91 communes, 2 régions et 3 départements) ».

On l’aura compris, l’enjeu consiste à « favoriser des projets (maisons de particuliers ou constructions publiques) qui s’intègrent au paysage, en puisant dans les savoir-faire anciens, en réinventant, créant, s’inspirant des éléments du bâti traditionnel ».

Malheureusement, les conseilleurs n’étant pas les décideurs, on constate des « écarts de conduite », à l’instar de la récente installation des nouvelles billetteries des embarcadères de Coulon.

Gilles PETIT

Contact : Parc Naturel Régional du Marais Poitevin, 2 rue de l’Église 79510 Coulon. Tél. : 05 49 35 15 20 ; Courriel : correspondance@parc-marais-poitevin.fr ; site: http://pnr.parc-marais-poitevin.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s