Jour: 21 juillet 2020

MAGNE (79) : Le « grand merci des Magnésiens » à M. Claude Audis

Publié le

Samedi 18 juillet 2020, l’équipe de Magné-Animation et les bénévoles du Festival International de Peinture de Magné (79), dont l’édition 2020 est annulée en raison de la pandémie du COVID19, a rendu hommage à son président fondateur et président d’honneur Claude Audis. Une plaque « lumineuse » a été dévoilée au cimetière local.

« Nous sommes le samedi 18 juillet 2020 et il est 11h35. A cette heure-ci, nous devrions être en train de parcourir les allées du Festival dans le cadre de l’inauguration de sa 32ème édition, » signale M. Gérard Laborderie, maire de Magné. « Malheureusement, cette année, le Festival a dû être annulé en raison de la crise sanitaire inédite que nous traversons et je pense que c’est une sage décision que l’équipe de Magné Animation, avec son président, a prise. Même si, j’en suis sûr, ce n’était pas de gaîté de cœur. Cette situation est vraiment inédite car c’est la première fois, en trente-deux ans que le Festival de peinture n’aura pas lieu. Faut-il y voir un signe du destin ? Justement l’année où Claude Audis, son président historique et emblématique, nous a quittés. »

Le maire de Magné, Gérard Laborderie (à gauche) et le président du Festival, André Prunier, (à droite) ont mené la cérémonie devant la tombe de Claude Audis au cimetière de Magné. Photo Gilles PETIT

M. André Prunier, le nouveau président du Festival International de Peinture de Magné, a proposé « un moment de recueillement en l’honneur de Claude ». En associant « les personnes disparues qui ont participé à la réussite du Festival, » M. Prunier pensait, entre autres, à deux personnes : Jean Thébault, l’initiateur du Festival décédé en 2015, et Jean-Claude Ballereau, membre actif de l’équipe de restauration du Festival 2019, parti en mai 2020.

 

Les origines du Festival

L’actuel président a retracé la genèse de la manifestation : « Il y a plus de trente ans, le Conseil municipal de Magné a mis en place une équipe avec, à sa tête, Claude Audis. Magné Animation était née et, tous les ans, c’est une famille qui se retrouve pour le grand rendez-vous de juillet. Fidèle à la volonté du maire Jean Thébault, Claude a su entraîner avec lui une équipe motivée et responsable qui a construit de façon durable un Festival reconnu et apprécié de tous. Claude est un bâtisseur, organisateur, rassembleur, il a su fédérer une équipe de fidèles bénévoles. Aujourd’hui, les rêves sont devenus réalité. La ténacité, l’enthousiasme de Claude ont permis de développer cette manifestation au-delà des espoirs des premières années. Disant souvent : je ne connais pas l’art, je ne sais pas dessiner, Claude s’est appuyé sur ses faiblesses, rendant ce Festival encore plus simple et populaire. Les artistes parisiens, comme on les appelait, géraient la partie artistique. Avec son parcours, Claude a aussi beaucoup évolué au service de l’art, en général, » conclut le président. « Le succès du Festival de peinture n’a jamais faibli au fil des années. Le chemin parcouru est immense. Que de contacts noués, d’amitiés construites. » Claude Audis aimait rappeler, « le Festival est né comme un pari, comme un défi, et il s’est installé comme une évidence. » La satisfaction du devoir accompli.

M. Gérard Laborderie : « En trente ans de présidence active, grâce à son engagement, à sa ténacité, mais aussi, et peut-être surtout, sa gentillesse et son sens aigu du relationnel, Claude Audis, avec l’aide de Nicole, son épouse, et une équipe de bénévoles, a fait de cet événement la manifestation phare de Magné. Grâce à la réputation du Festival, notre village est aujourd’hui connu de tous les amateurs de peinture de France et bien au-delà. Puisqu’il n’est pas rare d’y accueillir des artistes venus de différents pays européens, voire des cinq continents. Pour tout cela Claude, pour le rayonnement que tu as donné à notre beau village de Magné, je me fais le porte-parole de toutes les équipes municipales qui se sont succédé depuis la première édition en 1989 pour te dire un grand merci auquel j’associe également l’ensemble des Magnésiens. »

Jusqu’à la 31ème édition, l’artiste-peintre Jean-Marie Zacchi (à gauche) et Claude Audis (à droite) étaient les piliers du Festival International de Peinture de Magné. Photo Michel Castellani

Une plaque-photo

Le maire de Magné a refermé ainsi le livre des éloges : « En guise de reconnaissance de [son] action, l’équipe municipale qui m’entoure réfléchit à donner [son] nom à un espace de la commune en lien avec le site du Festival. La période de confinement ne nous a pas permis d’être prêts pour aujourd’hui, mais je m’engage à ce que tout soit prêt pour l’inauguration de juillet 2021. »

Magné Animation a déposé une plaque en hommage à Claude Audis, récemment disparu. Photo Gilles PETIT

Mme Nicole Audis a accepté le principe d’un « geste symbolique » en « hommage extraordinaire à [son] petit Claude ». En effet, Magné Animation a déposé une plaque sur la tombe de Claude Audis, sous la forme d’une « photo lumineuse » (auteur Michel Grégoire) présentant parfaitement le Festival avec les peintres, la Sèvre Niortaise et le village de Magné à l’horizon. M. Prunier précise : « Nous avons souhaité placer une inscription sur cette plaque et nous avons choisi : « Le Festival de peinture de Magné, comme un pari, comme un défi ! Merci Claude ! Et nous avons ajouté trois mots qui nous tenaient à cœur : Amitié – Respect – Fidélité. »

Enfin, « Claude a toujours prétendu qu’à Magné, on avait la maîtrise sur la météo. Et il l’a prouvé, car elle a été favorable pendant plus de 25 ans. Nous avons eu quelques épisodes rafraîchissants, mais Claude a quand même toujours maintenu sa position sur le beau temps au Festival de peinture. Jusqu’à ce merveilleux Festival 2018, le trentième, qui restera le Festival de Claude et de Jean-Marie [Zacchi]. »

La cérémonie s’est terminée par une minute d’applaudissements.

Gilles PETIT