COULON (79) : Des décorations pour le Tour de France cycliste

Publié le Mis à jour le

Le 107ème Tour de France cycliste masculin traverse les Deux-Sèvres mercredi 9 septembre 2020. Pour la toute première fois, il sillonnera la Venise Verte, la partie mouillée du Marais Poitevin. Des décorations inédites accueillent la caravane à Coulon (79).

Les décorations de la famille Chauvet à l’entrée de Coulon. Photo Gilles PETIT

« Nous avons essayé de mettre notre bourg aux couleurs du Tour », espère Mme Anne-Sophie Guichet, maire de Coulon. « Toutes ces banderoles colorées donnent un côté festif, sympathique. »

En plus de cet alignement de couleurs, une quinzaine de vélos, peints en jaune, blanc, vert, beige ou noir, ont été disposés à divers points du village par la municipalité et par des autochtones. « Les vélos nous ont été donnés par des Coulonnais qui nous ont appelés, » explique la maire. « Certains ont été récupérés chez Emmaüs et nos services techniques en possédaient des vieux. » Les élus souhaitaient « rester sobres dans l’esprit du Tour de France. »

Des décorations réalisées par la municipalité coulonnaise. Photos Gilles PETIT

La famille Chauvet, elle, a sorti toute la panoplie du parfait supporter de cyclisme. Pour eux, ce n’est pas la première fois que le peloton du Tour de France passe devant leur domicile estival, à savoir leur camping-car. « Pas de suivi l’an dernier, nous sommes allés au bord de la mer avec notre petit Louis qui en avait marre de voir cette course, » argumente Mme Francette Chauvet. « Cette année, nous ne sommes pas allés au Tour de France, c’est le Tour de France qui est venu à nous, » précise son mari Daniel.

Pourquoi cet engouement pour le Tour ?!

Le coureur cycliste Thomas Woeckler (à gauche) en compagnie de Francette et Daniel Chauvet Photo DR

Francette Chauvet : « Nous voyageons en camping-car depuis une douzaine d’années, d’abord en location puis en propriété. Outre des sorties tourisme en montagne, nous avons rejoint la Pologne, l’Ukraine . . . Le Tour de France, la première fois, je ne sais même plus ! On avait emmené nos petits-enfants. On a commencé à suivre l’équipe Europcar de Thomas Woeckler parce que nous sommes Vendéens et que Thomas habite près du domicile de la sœur de Daniel à Mouilleron-le-Captif. Chaque fois qu’on allait chez sa sœur avec le camping-car, on couchait toujours à proximité de la maison Woeckler. Alors, nous avons commencé à nous intéresser à Thomas, leader de l’équipe Europcar. »

Photo DR

« Pour nous, » se souvient Francette « l’étape marquante, c’était le 21 juillet 2011, l’étape du Galibier dans la neige tombée la veille. Ils parlaient d’annuler l’étape. Les gens étaient là une quinzaine de jours avant, les uns contre les autres. Thomas s’accrochait comme un fou à son maillot jaune. devant des Vendéens très présents. Cette année-là, nous avons fait deux étapes. Nous avons été gâtés dans les Pyrénées en compagnie de nos amis, rencontrés sur le Tour précédent. »

Cette étape partait de Pignerol dans le Piémont italien et arrivait au Col du Galibier (2 642 m) sur le versant de Serre-Chevalier dans les Hautes-Alpes, au terme de laquelle Thomas Woeckler a conservé son maillot jaune devant les frères Schleck, à 15 secondes d’Andy et 68 secondes de Fränk Schleck. »

Photo Gilles PETIT

« Sa famille suivait en camping-car, » poursuit Francette, « je pense que Thomas a collaboré avec une marque de camping-cars. Il est venu à Niort Evasion et on a sympathisé. Europcar, Direct Énergie, Total Direct Énergie, maintenant, on suit l’équipe de la Vendée mais on n’a pas de leader. C’est donc Thomas qui nous a amenés au Tour de France. » Daniel précise : « On avait du mal à stationner dans les cols. On aimait bien rester au bord de la route. Il y avait toujours de l’animation. »

« Nous sommes des adeptes. Quand on installe notre camping-car, nous sommes la Vendée avec nos maillots, nos drapeaux, et tout ça. On a sacrifié deux vélos à nous que j’ai peints, » signale Daniel. C’est la première fois que le Tour passe à Coulon, devant leur domicile pourtant situé sur la commune de Magné. Alors, la famille Chauvet voulait marquer l’événement. Le voisin les a aidés au montage des vélos dont des petits modèles ramenés de Niort.

Des réalisations signées Chauvet. Photo Gilles PETIT

Peut-être que des assistants et/ou dirigeants de l’équipe Total Direct Énergie (TDE) s’arrêteront devant les couleurs vendéennes comme ils le faisaient souvent dans des montées de cols. Ce serait bien car Francette et Daniel n’ont pas d’objets siglés TDE.

Gilles PETIT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s