MARAIS POITEVIN : le chanteur André PRIETO en tournée

Publié le

En tournée dans la Région Poitou-Charentes du 3 au 23 septembre 2021, l’auteur-compositeur-interprète André Prieto propose divers spectacles. Les organisateurs maraîchins intéressés ont le choix entre quatre prestations.

Né à Béziers dans l’Hérault, André Prieto vit la musique dès son plus jeune âge. À 19 ans, il apprend le métier sur les scènes de Provence et du Dauphiné au sein de plusieurs orchestres de bal. En 1979, il pose sa guitare à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, où il produit son tout premier enregistrement de douze titres et offre des concerts dans le Pacifique. De retour en métropole, en 1982, il fréquente les cabarets, salles de spectacles et autres lieux de la chanson française. Il présente son tour de chant en tournées en France comme à l’étranger : Autriche, Andorre, Espagne, Belgique, Vanuatu.

Dans le même temps, l’auteur-compositeur-interprète sort quatre disques fort bien accueillis par la presse spécialisée nationale (Chorus, Parole et Musique, Je chante. . .). Photo dr

Depuis 1995, André Prieto adapte son répertoire selon les structures qui l’invitent. « Avec l’accent de l’Hérault deux fois chantant, » dit-on.

Quatre spectacles au choix

« Je propose plusieurs types de spectacles que je présente sur demande », explique André Prieto. Ainsi, l’auto-compositeur (comme il se nomme ! ndlr) annonce « plusieurs formules ». Les conditions qui varient selon ces formules et le nombre d’intervenants (de 4 à 6 musiciens, chanteurs, accompagnateurs), incluent les cachets, les charges sociales et les frais de déplacement. Le groupe peut fournir le matériel son-lumières ou transmettre la fiche technique correspondant à ses besoins. Les dates de la tournée dans l’ex-région Poitou-Charentes (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne) du 3 au 23 septembre 2021 ne sont pas encore bouclées. Il reste quelques créneaux disponibles. Pourquoi pas à Coulon et dans l’ensemble du Marais Poitevin, le département de la Vendée compris.  

Photo dr

Nous l’avons dit, André Prieto offre quatre types de spectacles. Lors de cette future tournée picto-charentaise, il propose ces formules : 1- André Prieto chante Leny Escudero ; 2- C’est beau… Ferrat ; 3- le monde poétique de Georges Moustaki ; 4- Chants de Liberté .

1 – André Prieto chante Leny Escudero

L’artiste Leny Escudero, épris de liberté et de justice, a marqué l’histoire de la chanson française. Son combat pour les inégalités sociales est resté dans les esprits. Voilà cinq ans que Leny Escudero nous a quittés, laissant sur son chemin, tel le Petit Poucet, des tas de pierres à retrouver. Auteur-compositeur-interprète, écumant les scènes françaises et étrangères depuis bientôt cinq décennies, André Prieto, qui a toujours suivi la carrière de ce poète écorché vif, a voulu lui rendre hommage. Ayant parfois partagé la scène avec Leny Escudero, comme en novembre 1997 à Saint-Gely-du-Fesc (34), il s’est assuré le concours de l’accordéoniste Jean-Marc Torchy qui a accompagné Leny Escudero pendant 10 ans sur les grandes scènes et en tournées. « Avec Jean-Marc, l’accordéon n’accompagnait pas Leny, il faisait partie de ses chansons » remarque André Prieto. Toutes les valeurs prônées par Leny seront forcément respectées dans cet hommage. Avec une interprétation fidèle mais très personnelle. Il est évident que ce spectacle s’adresse à ceux qui veulent retrouver les plus belles créations de Leny dans un respect total de l’œuvre.
Quelques extraits de cette prestation à écouter aux liens suivants : Le bohémien Petite mère Pour une amourette Vivre pour des idées A Malypense

2- C’est beau… Ferrat

André Prieto dit s’attacher à visiter le répertoire de Jean Ferrat « en évitant le plagiat, en respectant la richesse musicale des arrangements. Naviguant entre les œuvres très connues et les mélodies plus intimes, je vous emmène ainsi dans l’univers poétique de l’artiste ».

« Le départ de Jean Ferrat, ce grand de la chanson française », explique André Prieto, « a laissé tout un monde de désemparés. Son œuvre demeurera, au delà des modes, toujours plus forte. Je chante Jean Ferrat depuis longtemps, en une interprétation subtile, sensible et très personnelle, sans effets tapageurs, pendant près de deux heures ». Seul avec sa guitare et un support numérique, André Prieto peut être accompagné par ses musiciens.

Quelques extraits de cette prestation aux liens suivants : La commune Ma France Potemkine La montagne

3- le monde poétique de Georges Moustaki

Georges Moustaki est né à Alexandrie, en Égypte, le 3 mai 1934. Auteur-compositeur-interprète, musicien, poète, il écrit pour les grands de la chanson : Édith Piaf, Yves Montand, Serge Reggiani, Barbara, Henri Salvador, Dalida… Il marque nos mémoires en 1969 en créant le Métèque. D’autres succès suivront. Il tombe amoureux de l’Ile Saint Louis, à Paris, où il posera ses valises en 1961. Il nous quitte le 23 mai 2013, à Nice, des suites d’une longue maladie. Il avait 79 ans. C’était un homme simple, d’une grande douceur. Barbara avait dit de lui : « Moustaki, c’est ma tendresse… » André Prieto navigue pendant deux heures dans le monde poétique de Georges Moustaki.

Quelques extraits de cette prestation aux liens suivants : Le facteur Sans la nommer La dame brune Il y avait un jardin Les amours finissent un jour

4- Chants de Liberté

« Nous présentons aussi un spectacle autour des Chants de Liberté », annonce André Prieto, dans un florilège de chansons françaises retraçant l’histoire de la chanson de liberté.

De tout temps, l’homme a été confronté aux inégalités sociales, au joug de l’oppresseur, aux agressions et aux persécutions. Cela dans quelque pays et quelque continent que ce soit. La liberté a été le signe de ralliement de bien des populations. Les poètes, troubadours et chansonniers d’œuvres intemporelles ont évoqué cette liberté, si souvent bafouée :
Jean Ferrat, dans sa déclaration d’amour à la France et au peuple qui a fait son histoire; Léo Ferré crevant le cœur des gens avec le Flamenco de Paris, sorti du plus profond de l’exil ; Louis Aragon avec le Romancero de Pablo Neruda, contraint à la clandestinité ; Leny Escudero révolté et réfugié de la guerre d’Espagne avec la Butte Rouge ; Léonard Cohen et sa reprise de la Complainte du Partisan ; les prisonniers du camp de la mort de Borgemoor, qui composeront le Chant des Marais ; Michel Fugain avec le Chiffon Rouge, véritable hymne des travailleurs ; les résistants italiens au régime nazi avec Bella Ciao ; Marc Ogeret rendant hommage aux canuts, héros de l’insurrection de Lyon en 1831 ; Yves Montand qui chante le Temps des Cerises, œuvre symbole de la Commune écrite par Jean-Baptiste Clément ; Georges Moustaki protestant contre la fermeture d’une usine avec Sans la nommer.

Pendant 1 heure 30, avec ses musiciens aux multiples facettes, André Prieto reprend tous ces classiques qui ont marqué l’histoire de la chanson de liberté, dans un récital où les cris de colère se confondent avec l’espoir de lendemains meilleurs.

Quelques extraits de cette prestation aux liens suivants : Bella ciao La complainte du partisan Le chiffon rouge La butte rouge Le chant des marais


Contact : André Prieto 04 75 50 02 96 / 06 15 10 03 98
email: ange.prieto@wanadoo.fr
Site internet: www.andreprieto.fr

Gilles PETIT



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s