Coulon (79)

ENVIRONNEMENT : L’analyse de la gestion de l’eau par M. Laurent Denise

Publié le Mis à jour le

Suite aux dernières crues relevées en Deux-Sèvres, M. Laurent DENISE, de Celles-sur-Belle (Deux-Sèvres) analyse la situation. Texte que nous publions intégralement.

« Dans les Deux Sèvres (département de la députée et présidente de #GénérationEcologie Delphine Batho. . . ), nous en sommes à la quatrième période d’inondations et on manquera d’eau l’été prochain. . . au niveau de Niort à la Tiffardière, depuis le 18 octobre 2019, la Sèvre a déjà évacué 500 millions de m3 d’eau douce vers la mer alors que le bassin reçoit annuellement 900 millions de m3. . . et ce n’est pas fini !
On va atteindre les 60% de rejet en mer alors qu’il ne faudrait jamais dépasser les 30%. Combien de morts ou de millions de dégâts faudra-t-il encore attendre pour avoir un début de réaction des élus locaux et des services de l’état ?

Illustration extraite du site : blogs.mediapart.fr/laurent-denise

Les inondations sont provoquées uniquement par les ruissellements sur des sols étanches ou saturés, c’est pourquoi il est urgent de capter tous les ruissellements (ce que demande le ministre de l’agriculture . . . ) pour prévenir les inondations , éviter les pollutions et garder de l’eau pour l’été. Sinon on continuera à alterner inondations et sécheresses ce qui est fatal pour la biodiversité des sols (donc aux insectes et donc aux oiseaux, etc. . .  ), la continuité écologique des cours d’eau et notre sécurité alimentaire !

Dans un écosystème forestier (notre référence en matière de climat) 70% des précipitations sont consacrées à l’entretien du cycle (évapotranspiration) par rétention dans les sols, ce qui laisse 30% de retour en mer. Quand les retours en mer d’un bassin versant dépassent les 30%, c’est que la végétation n’aura pas assez d’eau, ce qui va entraîner un manque de pluie, un assèchement du bassin et une destruction de la biodiversité. . .  surtout avec des villes qui pompent massivement dans les nappes et rejettent l’eau en rivière au lieu de la recycler dans les sols. . .

Illustration extraite du site http://www.mediaterre.org/france/actu,20200211092626.html

Toute la régulation thermique des basses couches de l’atmosphère se fait par l’évaporation, la température augmente fortement quand les continents arrêtent de « transpirer », c’est pourquoi il n’y a pas de canicule en mer et en forêt ! Il faut végétaliser massivement (villes et campagnes) au rythme des forêts de feuillus. Contrairement aux idées reçues, la pluie ne vient pas uniquement de la mer : 70% des précipitations proviennent de l’évapotranspiration (végétation) et seulement 30% de l’évaporation en mer. . . En climatologie, on part du principe que c’est la végétation qui apporte les pluies, donc l’irrigation n’est plus un problème mais la solution, à condition d’avoir fait des réserves durant l’hiver !

La température des continents se régule toute seule à condition que le taux d’évaporation augmente proportionnellement à la chaleur ! Comme au-dessus des océans et des forêts !

Les zones tempérées de la planète sont caractérisées par la présence d’eau ou de végétation, et c’est justement quand les continents arrêtent de « transpirer » que la désertification s’installe ! Avant de perdre ses arbres le Sahara était une forêt !

La répartition des pluies dans un écosystème forestier est la suivante : 10% d’évaporation, 60% d’évapotranspiration et 30% de ruissellements (interne et externe) ! Avec des surfaces minérales, cette répartition n’est pas respectée, la chaleur est stockée dans les sols et les canicules s’installent !

Les surfaces végétales sont les seules à évacuer la chaleur, entretenir le cycle de l’eau, baisser l’albédo des sols, stocker de l’énergie solaire sous forme de biomasse, protéger et nourrir la biodiversité.

Notre référence climatique, c’est la forêt de feuillus (sur tous les continents). Plus la densité végétale de notre environnement sera importante, mieux on vivra !

Ce sont bien les activités humaines qui ont déréglé le climat mais uniquement par la dé-végétalisation des surfaces l’été (villes et campagnes) et donc le non respect des saisons !

En France, nos forêts sont vertes l’été. Il faut que nos champs soient verts au même rythme. Les cultures d’hiver ne sont pas gênantes à condition qu’elles soient suivies d’un couvert végétal vivant, l’été !

A cause des rejets en rivières, les stations d’épuration perturbent gravement le cycle de rechargement des nappes phréatiques, et en plus elles ne dépolluent pas vraiment, elles diluent les polluants qui se retrouvent inexorablement dans les bassins ostréicoles. . . »

Pour info : http://www.lcp.fr/actualites/face-au-risque-de-pollution-rampante-lassemblee-vote-la-revision-des-normes-des-boues

M. Laurent DENISE
Celles-sur-Belle (79)

Email: denise-clach@live.fr

Site Web: https://www.mediaterre.org/france/actu,20200211092626.html

ELECTIONS MUNICIPALES 2020 : les pronostics IA pour Coulon (79)

Publié le

A l’occasion des élections municipales, Linternaute.com, avec l’équipe Data du Figaro, a fait appel à l’intelligence artificielle (IA) pour prédire les grandes tendances de l’élection à Coulon (Deux-Sèvres). Les internautes sont appelés à « battre le pronostic de la machine ». Avant la publication des résultats, retrouvez ses prévisions ci-dessous !

Candidate à la municipale de Coulon

Tête de liste
Anne-Sophie GUICHET Anne-Sophie GUICHET ENSEMBLE, CONSTRUISONS L’AVENIR

Municipales 2020 à Coulon : les enjeux selon l’Intelligence Artificielle

Résultat des élections municipales 2014

Municipales 2014 – TOUR 1

Tête de listeListe Voix % des voix
Michel Simon Michel Simon (19 élus)Coulon passion 713 100,00%
Participation au scrutin Coulon
Taux de participation 61,36%
Taux d’abstention 38,64%
Votes blancs et nuls (en pourcentage des votes exprimés) 31,77%
Nombre de votants 1 045

Résultat des élections municipales 2008

Municipales 2008 – TOUR 2

Candidat Voix % des voix
Alain Giltaire Alain Giltaire (élu) 573 56,56%
Cyrille Rousseau Cyrille Rousseau (élu) 569 56,17%
Danielle Favreau Danielle Favreau (élue) 550 54,29%
Joëlle Ordronneau Joëlle Ordronneau (élue) 541 53,41%
Fréderic Pastor Fréderic Pastor (élu) 540 53,31%
Dominique Moinet Dominique Moinet (élu) 534 52,71%
Rose-Noëlle Pracchia Rose-Noëlle Pracchia (élue) 532 52,52%
Angèle Metay Angèle Metay (élue) 530 52,32%
Michel Simon Michel Simon (élu) 528 52,12%
Philippe Moret Philippe Moret (élu) 528 52,12%
Karine Guignard Karine Guignard (élue) 507 50,05%
Albert Cheminet Albert Cheminet (élu) 487 48,08%
Stéphane Richard Stéphane Richard (élu) 477 47,09%
Nathalie Compostel Nathalie Compostel (élue) 476 46,99%
Marie-Catherine Girard Marie-Catherine Girard (élue) 400 39,49%
Participation au scrutin Coulon
Taux de participation 64,87%
Taux d’abstention 35,13%
Votes blancs et nuls (en pourcentage des votes exprimés) 6,55%
Nombre de votants 1 084

Municipales 2008 – TOUR 1

Candidat Voix % des voix
Jacques Guilloteau Jacques Guilloteau (élu) 573 53,50%
Laurent Leuillet Laurent Leuillet (élu) 566 52,85%
Josette Clement Josette Clement (élue) 566 52,85%
Emmanuel Messager Emmanuel Messager (élu) 560 52,29%
Participation au scrutin Coulon
Taux de participation 69,96%
Taux d’abstention 30,04%
Votes blancs et nuls (en pourcentage des votes exprimés) 8,38%
Nombre de votants 1 169

COULON (79) : les Cyclos de la Venise Verte proposent une sortie club découverte, le 15 mars 2020

Publié le Mis à jour le

Les Cyclos de la Venise Verte proposent. . . une « Sortie vélo route » dans le Marais Poitevin au départ de Coulon (Deux-Sèvres) le dimanche 15 mars 2020. Une opération séduction qui devrait intéresser plus d’un cycliste novice capable de parcourir 50 km à allure modérée.

Les CYCLOS DE LA VENISE VERTE faisant une pause face à la maison aux volets bleus de la famille Ravard, admirée depuis la rive coulonnaise, mais construite sur la commune de Sansais – La-Garette. Photo DR

Fondé en 1977 le « Club cyclotouriste » était une section de la « Maison pour Tous » de Coulon, une association pluridisciplinaire qui rassemblait alors toutes les structures sportives et culturelles locales. Côtoyant, entre autres, l’Office de tourisme et la bibliothèque, son siège se trouvait, bien évidemment, dans le bâtiment appelé, encore aujourd’hui, MPT, coincé entre le boulodrome et le stade de football, à deux pas du camping municipal.

Suite à la fondation d’un Centre Social et Culturel du Marais à Coulon, les activités de la MPT sont englobées dans cette nouvelle entité. Par conséquent, en date du 12 janvier 1990, les cyclistes-sociétaires créent leur propre club « Les Cyclos de la Venise Verte », siégeant au CSCM et affilié à la Fédération Française de cyclotourisme. Bien entendu un tel changement d’identité appelle de nouveaux statuts, un nouveau maillot et un nouveau bureau présidé par M. Serge Prière, succédant à M. Maurice Bouchand.

 

Photo DR

Dans l’édito de la revue « Grand Braquet », le magazine annuel du club coulonnais, en 1989, le regretté Maurice Bouchand définissait ainsi le cyclotourisme : « Le couple homme-bicyclette présente l’un des meilleurs rendements connus si l’on rapporte la vitesse de déplacement par kilo de poids à l’énergie dépensée. Seuls les oiseaux ont un rendement encore meilleur, mais l’homme sur son vélo se situe loin devant les automobiles, les avions et même l’homme à pied. L’adaptation de l’homme à la bicyclette (ou l’inverse) est donc remarquable et la pratique du cyclisme va de la promenade familiale dominicale à la compétition de haut niveau. Le cyclisme-loisir qui nous intéresse est l’un des sports les plus pratiqués parce qu’il ne présente aucune contrainte et qu’il est riche d’intérêts sur le plan physiologique. Il est évasion et contact avec la nature. Cependant, un ancien médecin du Tour de France a écrit « on pédale avec son cœur » et si une sollicitation douce et prolongée présente un intérêt certain pour un bon entretien des coronaires, l’effort brutal et ponctuel peut avoir des résultats inverses. Les contre-indications à la pratique du cyclisme-loisir sont fort rares. Il est plus juste de parler de conseils : choix du parcours, de l’allure, des braquets, de la distance, etc. Il est donc impératif d’adapter ces facteurs à ses propres possibilités physiques et de faire preuve d’une grande régularité dans la pratique de la bicyclette. Roulez régulièrement, ne tentez pas de battre des records si vous n’y êtes pas préparés et la saison sera pour chacun une nouvelle source de joies et de santé. »

Cyclotourisme, une aventure sur deux roues

« Partir dans l’inconnu, errer à des distances que jamais ne parcourraient le cavalier ni le piéton, pénétrer où les chemins de fer sont ignorés, ne prendre conseil que de ses propres forces, ne compter qu’avec sa fantaisie, voilà ce que permet la bicyclette ». En ces quelques lignes d’un article consacré à « l’esthétique du cyclisme », et généralement méconnu de ses biographes littéraires, M. Maurice Barrès a résumé le principe même, et les charmes, du cyclotourisme, cette aventure sur deux roues.

Avant et mieux que tant d’autres, à partir de 1884, date à laquelle paraît la première édition de son « Guide des environs de Paris », Monsieur de Baronchelli a su traduire les charmes de cette forme de tourisme, « sans difficulté, ni frais »« Quand l’âge sera venu, dit-il, le veloceman se reportera par la pensée sur ces belles routes qu’il aimait tant à parcourir. . . Il évoquera le tableau des jolies matinées du printemps, des crépuscules d’automne, précédant le départ ou l’arrivée à l’étape, des passages dans ces coquettes petites villes de province si animées les jours de marché et de fête, si paisibles les jours ordinaires; il repassera dans sa mémoire le temps. . . des rencontres imprévues, des bonnes amitiés de quelques heures et de ces mésaventures enfin qui attendent le voyageur de la grande route. En ces moments de joie sans mélange, de plaisir simple goûté dans la campagne, alors qu’il courait en liberté par monts et par vaux, il les regrettera, comme les meilleurs qu’il ait vécus ». Deux passages extraits de l’ouvrage « Le Vélo » de M. Jean Durry, publiés dans « Grand Braquet » de 1984.

Si vous roulez seul ou entre amis le dimanche matin, les Cyclos de la Venise Verte vous invitent à une sortie club-découverte d’environ 50 km dans le Marais Poitevin, le dimanche 15 mars 2020. Le rendez-vous est fixé à 9 heures devant la salle des fêtes de Coulon. Il est précisé que les participants doivent être équipés d’un casque et d’avoir, bien évidemment, un vélo en bon état.

Renseignements auprès de MM. Bertrand Pétorin (tél. : 06 78 80 84 03) ou Pascal Gontier (06 11 97 71 43).

 

Gilles PETIT

« Merci » nos meilleurs vœux pour l’an 2020

Publié le Mis à jour le

En guise de vœux pour l’année qui débute, je me permets de donner la parole au groupe musical français « Clouman » (membres: Gilles PERNOUD / Christian MORFIN / Richard VECCHI / David GAILLARD / Paolo / Dorian) qui vient de diffuser une chanson intitulée « MERCI » (janvier 2020).

A voir, à revoir, à écouter. . . sur la chaîne YouTube CloumanOfficiel et au lien suivant :

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com

Images dans le clip : greenpeace, WWF, médecin du Monde, MSF, Sea-Shepherd, ASPAS, P-WAC, Gorilla, Home (Yann Arthus Bertrand), hushuaia,reportages divers , etc.

Bonne année !

Merci !

Gilles PETIT

 

MERCI (reprise du texte publié sur YouTube le 7 janvier 2020)

J’ai pas connu la guerre les tranchées
J’ai pas connu les camps de prisonniers
J’ai pas connu la peur d’être tué
J’ai pas résisté, pas été torturé
J’ai jamais su comment être un héros
Toute ma vie, je cherche le risque zéro!

Je suis l’enfant des longues paix
Du confort du plaisir surfait
L’enfant de la consommation
La vie facile et la dépression
Je suis l’enfant des grands dégâts
Tous mes gestes se prêtent aux débats
Et ma conscience au fond de moi
Me rappelle que tout autour de moi
Il y a des gens qui ne sont pas comme moi
A qui je dois plutôt dire MERCI
OH MERCI merci à toux ceux qui colorient ma vie
Oh merci, merci merci à tous ceux qui protègent la vie
Oh merci, merci, à tous ceux qui se battent pour la terre en sursis
Oh merci, merci et tant pis pour ceux qui n’ont rien compris!

J’ai pas connu la peste, le choléra
J’ai pas connu la famine et les rats
J’ai pas connu la mine et le charbon
J’ai pas migré caché dans un camion,
J’ai jamais su dépasser mon égo
Replié sur moi , je la joue solo

Je suis l’enfant sans l’innocence
Inhibé devant l’indécence
L’enfant de nos intolérances
Biberonné au taux de croissance
Je suis l’enfant des grandes illusions

http://www.youtube.com/clouman69

Festival international de peinture de MAGNE 79 : clôture du 31ème, place au 32ème, vidéo et images

Publié le Mis à jour le

Sous titré « La peinture Grandeur Nature », le 31ème Festival international de peinture de Magné (Deux-Sèvres) a refermé ses chevalets. La 32ème édition se déroulera les 18 et 19 juillet 2020.

235 artistes (sans compter les enfants) ont participé à la réussite du 30ème anniversaire de l’association organisatrice Magné Animation. Le jury a primé trente-trois « adultes » et huit « juniors », attribuant ainsi plus de 12.000 euros de prix.

Nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir en vidéo cette 31ème édition, ainsi que la proclamation du palmarès 2019, au lien YouTube suivant : https://youtu.be/lt9XouF-x3g

Prise de vue : Gilles Petit
Réalisation : Capt’Action79. juillet2019

 

Toutes Catégories
Prix POUJOULAT : NGUYEN Kim-Chi
Prix THEBAULT : RODRIGUEZ Cathy
Prix restaurant LA BELLE ETOILE : VALLENET Annick
2ème Prix Pastel – Prix Embarcadère CARDINAUD : DAVID Nadia
2ème Prix Aquarelle – Prix GROUPAMA : DELAROCHE Dominique
Prix PARC NATUREL REGIONAL : FAURE-ROSSARD Christiane

Prix Spécial
Prix Conseil Départemental 79 : KIENER Christiane
2ème Prix Techniques Mixtes – Prix CREDIT MUTUEL : COURILLEAU Karen

Toutes Catégories
Prix AUDIS : BAURUEL Dominique
Prix Groupe Y NEXIA : CHÂTEAU Frédéric
Prix Ambulance de l’ANGELIQUE : LE DEROFF Michel
Prix GRAFIC ENCADREMENT : LE BORGNE
3ème Prix Huile – Prix MARAIS POITEVIN IMMOBILIER : FOURREAUX Michel
3ème Prix Pastel – Prix PIEJAC MAINGRET : RIBARDIERE Marie-Noelle
3ème Prix Techniques Mixtes – Prix ROUVREAU RECYCLAGE : BELAIR Yvan
Prix MUTUELLE DE POITIERS : ACHARD Joël
Prix AXA Assurances : PUMA QUISPE Sabino
Prix TERRASSON : DAUGA Jean-Jacques
Prix AMBASSADE DU VIN : MOREAU Jean-François
Prix GRAPHIC APPLICATION : FAGES Roger
Prix EUROVIA : RAUSA Robert-Victor
Prix TEDELEC : LE MOUEL Stéphane
Prix EVERGIE : BRAILLON Michel
Prix ACSOR : MARTIN-HAJPEK Vesnica
3ème Prix Aquarelle – Prix NEWLOC : PATETA Serge

Une ultime exposition des tableaux lauréats des prix 2019

Comme de coutume, le public a pu revoir, en octobre 2019, toutes les œuvres primées dans les locaux du Centre culturel du Four Pontet. Cette ultime exposition, ouverte pour la première fois sur deux weekends, s’est refermée par le « décrochage » des tableaux avec remise à leurs parrains respectifs présents.

Photos Gilles PETIT

Un nouveau président du jury en 2020

Gilles PETIT

A l’issue de l’assemblée générale de Magné Animation, le conseil d’administration a accueilli de nouveaux adhérents. Photo : les membres du CA en compagnie des artistes Daniel Doutre et Richard Gautier (à gauche). Photo Gilles PETIT

HANDBALL CLUB CELLES-SUR-BELLE (79) : le clip vidéo 2019 / 2020 des Belles de Celles

Publié le

Handball-Club de Celles-sur-Belle (Deux-Sèvres), le clip de la saison 2019/2020 de l’équipe élite féminine qui évolue en D2F avec le statut VAP (voie d’accession au professionnalisme) permettant d’accéder au Championnat de France féminin de handball, dénommé Ligue Butagaz Énergie ou Division 1, compétition qui représente en France le sommet de la hiérarchie du handball féminin.

Voici le clip vidéo officiel de la saison :

Une réalisation vidéo CaptAction79 partenaire du HBCC. septembre 2019

Bonne lecture.

Gilles PETIT

Journées du patrimoine : « Les pierres nous racontent » ou l’histoire de Coulon (Deux-Sèvres) en balade

Publié le Mis à jour le

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine, samedi 21 septembre 2019, les membres de la commission culture et patrimoine du Centre Social et Culturel du Marais (CSCM) ont retracé le passé de leur village : Coulon (Deux-Sèvres), en mode déambulation en suivant deux comédiens.

Mise en scène par Cosette Pignoux, la balade dans le centre-bourg de Coulon « Les pierres nous racontent » était animée par les comédiens Céline Bernard et Pierre-Jean Calmel. Photo Gilles PETIT

Dans la rubrique « Arts et divertissements » des Journées européennes du patrimoine, le public était invité à une balade dans les rues du centre-bourg de Coulon animée par deux comédiens. Intitulée « Les pierres nous racontent », cette déambulation a fait revivre un passé « pas si éloigné que ça », dit-on.

Avant de se lancer dans l’aventure, les participants ont d’abord été invités à suivre Adeline et Danielle. Ces « expertes » de la commission culture et patrimoine du CSCM ont commenté la riche exposition présentée dans les locaux de ce centre social. Leur but, (re)plonger les visiteurs au cœur des siècles passés de Coulon, à l’aide de plans, de photographies, de témoignages, de documents édités en recueils, . . ., fruits des recherches effectuées par le collectif « Histoire et patrimoine ».

Photo Gilles PETIT

Ainsi imprégnés de la vie culturelle locale, les promeneurs ont rejoint Céline Bernard, de la compagnie « La part belle », et Pierre-Jean Calmel, de la compagnie « Point du jour ». Sur une mise en scène de Mme Cosette Pignoux, du Théâtre Roger-Blin de Coulon, qui a également élaboré les dialogues, ces deux comédiens ont prêté leur voix aux pierres du village.

« La journée du patrimoine est une belle expérience », admet Pierre-Jean Calmel. « Je connais un peu Coulon mais j’ai redécouvert des petites choses, j’en ai appris des nouvelles. Selon les échos que nous avons perçus, les gens sont impressionnés par tous les changements qu’il a pu y avoir dans ce village. Ce qui fait que le public est content. Qu’il soit conquis et qu’il soit heureux d’avoir pu participer à ce projet, c’est tout ce qui compte. »

« On essaie de transmettre des valeurs et des éléments comme ça qui nous touchent », espère Céline Bernard. « Nous sommes  contents, nous avons pu faire avec Cosette Pignoux un projet ensemble sur un événement éphémère comme celui là ! » Raconter l’histoire de Coulon dans l’authenticité mais d’une façon artistique.

Céline Bernard a créé la compagnie « La part belle » en 2016 sur Niort (79) en débutant par un spectacle, intitulé « Mila Charabia », destiné au jeune public et à la toute petite enfance. Dans un autre genre, la compagnie tourne aussi avec « Personal box ». Il s’agit d’un groupe qui « construit des appareils de musique avec des bidons, des machines à laver, des vieilles boîtes, . . . auxquels on ajoute deux ou trois cordes. On récupère tout ça dans l’esprit des noirs américains qui, dans les champs de coton, faisaient des cigar-box guitars avec des boîtes à cigares. » Un album CD est en bonne voie, ainsi qu’un « petit spectacle créé avec l’aide du metteur en scène Joël Picard. » Puis viendra une autre création, plutôt théâtre et marionnettes au doux nom de « Le cœur juste » reprenant un texte de Georges Sand : La petite Fadette. « La première représentation est prévue au mois de novembre. D’ailleurs, nous cherchons des co-producteurs, du moins des gens pour nous diffuser. » Contact Céline Bernard : tél. 07 77 07 19 90 Site lapartbellecompagnie.com

Pierre-Jean Calmel est comédien, metteur en scène, pédagogue, et animateur d’ateliers théâtre en milieu rural principalement. Sa compagnie « Point du jour » est basée à Mauzé-sur-Le-Mignon (79). Elle intervient également du côté de Surgères (17) et dans le Bordelais. « Avec ma compagnie et deux anciens camarades de conservatoire, nous avons monté deux spectacles jeune public » informe Pierre-Jean Calmel, « un Chat botté réécrit tiré du conte de Charles Perrault; et « Le petit manuel du héros » qui raconte le voyage et les épopées des héros de tous temps en posant la question : Y a-t-il un héros qui sommeille en chacun de nous? Comme quoi, il n’y a pas besoin de porter un costume ou de faire la une des journaux pour accomplir des choses au quotidien mais qui peuvent parfaitement être aussi des actes héroïques. »  Contact Compagnie Point du jour, n°6 rue de la Distillerie à Mauzé-sur-Le-Mignon 79210; tél. 06 76 91 92 32.

Gilles PETIT

Les pierres des bâtisses de Coulon ont parlé lors des Journées européennes du patrimoine, les 21 et 22 septembre 2019 . Photo Gilles PETIT