Sports

8ème Vendée Globe : pour le suisse Alan Roura, le baptême de son bateau et le départ d’un rêve.

Publié le Mis à jour le

Le 6 novembre 2016 aux Sables d’Olonne, le skipper suisse Alan Roura a pris le départ de son premier Vendée Globe, sur Superbigou, le célèbre 60 pieds Imoca que Bernard Stamm a construit au fond de son jardin à Lesconil (Finistère). Ce bateau a été baptisé LA FABRIQUE trois jours avant de s’élancer dans ce tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance.

Alan Roura (SUI), skipper La Fabrique, Photo Vincent Curutchet / DPPI
Alan Roura (SUI), skipper La Fabrique, Photo Vincent Curutchet / DPPI/Vendée Globe

La biographie d’Alan Roura est éloquente : « Après une enfance bercée au clapotis du Léman puis une adolescence traversée sur l’Atlantique et le Pacifique, Alan s’est très tôt lancé le défi d’accomplir ses rêves de course au large. À 13 ans, il choisit d’arrêter sa scolarité pour poursuivre son apprentissage à l’école de la vie et s’acheter son premier bateau. À 20 ans, il participe à sa première course en solitaire, la Mini Transat 2013 (traversée de l’Atlantique en solitaire, à bord d’un voilier de 6.50m). L’année suivante, il récidive au chapitre du solo sur le parcours légendaire de la Route du Rhum. En 2015, il part en double sur la Transat Jacques Vabre. Trois chemins riches d’enseignements qui le mèneront au départ du 8ème Vendée Globe, où la valeur n’a jamais attendu le nombre d’années. »

 

vendee-globe-2016-2017-alan-roura-la-fabrique-photo-gilles-petit-5066
« C’est vraiment, vraiment, une première victoire que d’être à ma place, presqu’au départ, à côté de tous ces autres bateaux, » aux sables d’Olonne, s’étonne Alan Roura.

Alan Roura clame haut et fort sincèrement : « Participer au Vendée Globe est un rêve, avoué ou non, que chaque marin porte au fond de lui. Avant la Mini Transat, j’y pensais mais pas forcément dans un futur proche. A l’arrivée, je me suis dit « Pourquoi attendre ? » Je n’ai pas un profil de régatier mais d’aventurier, je ne me voyais donc pas intégrer une classe comme celle des Figaro, qui ne me ressemble pas, juste pour avoir un parcours dit traditionnel. Ce que je souhaite, c’est le large, le solitaire, pour raconter de belles histoires. Comme à la belle époque ! » On croirait entendre le Suisse Bernard Stamm dans les propos du Genevois.

Le bateau qui porte toujours son nom de baptême Superbigou, court sous les couleurs de La Fabrique, le nouveau complexe « restaurant-musée interactif-magasin du producteur » de la société Cornu SA ainsi que celles du collectif « Un Vendée pour la Suisse », regroupant Ropeye, 7 Seas, Ino-Rope et plusieurs entreprises et collectivités suisses dont le Canton de Genève. A son bord, Bernard Stamm a pris le départ du Vendée Globe 2000-2001 ; il a ensuite battu le record de la traversée de l’Atlantique en monocoque, puis a remporté à deux reprises Around Alone, le tour du monde en solitaire avec escales. Depuis son lancement en juillet 2000, il a navigué sous les couleurs de Armor Lux/Foie gras Bizac, puis Bobst Group/Armor Lux, Cheminées Poujoulat/Armor Lux, Cheminées Poujoulat, We Are Water et enfin La Fabrique. A noter que le bateau porte toujours le numéro 7, le chiffre « fétiche » de Bernard Stamm.

Official skippers group picture during prestart of the Vendee Globe, in Les Sables d'Olonne, France on october 15th, 2016 - Photo jean-Marie Liot / DPPI
La photo officielle des skippers qui ont pris le départ du Vendee Globe 2016-2017 aux Sables d’Olonne, en France. Photo Jean-Marie Liot / DPPI
Le skipper le plus âgé l'américain Rich Wilson (à Gauche) en compagnie du plus jeune le suisse Alan Roura.
Le skipper le plus âgé l’américain Rich Wilson (à gauche) en compagnie du plus jeune le suisse Alan Roura.

Le Vendée Globe 2016, ce sont 29 concurrents dont 14 bizuths qui dormiront en moyenne moins de 5h/jour sur l’ensemble de la course ; un ancien vainqueur au départ, Vincent Riou en 2004-2005 ; 10 nationalités au départ avec, pour la 1ère fois, un Japonais, un Néo-Zélandais, un Hollandais et un Irlandais ; le plus jeune participant, le suisse Alan Roura a 23 ans, le plus âgé, l’Américain Rich Wilson a 66 ans.

L’histoire de la course en chiffres : 1989 : 1ère édition du Vendée Globe ; 2016 : 8ème édition ; 40 000 km : Tour du monde par les trois caps (Bonne Espérance / Leeuwin / Horn) ; 78 jours 2 heures et 16 minutes : le plus rapide (record de François Gabart sur l’édition de 2012-2013) ; 163 jours 3 heures et 9 minutes : le plus lent (Jean-François Coste sur le première édition 1989-1990) ; 3 heures et 17 minutes : plus petit écart à l’arrivée sur la 7ème édition (2012-2013) entre le vainqueur François Gabart et son dauphin Armel Le Cléac’h ; 7 jours 11 heures et 50 minutes : plus grand écart à l’arrivée entre le vainqueur et son dauphin sur le Vendée Globe 1996-1997 entre Christophe Auguin et Marc Thiercelin ; 65 jours : l’écart le plus long entre le premier et le dernier, 4ème édition 2000-2001 entre le vainqueur Michel Desjoyeaux et le dernier Pasquale de Gregorio ; 1 mois gagné entre le premier vainqueur Titouan Lamazou (109 jours en 1989-1990) et François Gabart (vainqueur en 78 jours en 2012-2013) ; 83 skippers dont 7 femmes ont déjà pris le départ.

 

Gilles PETIT

Publicités

HANDBALL FÉMININ : en LFH le HANDBALL-CLUB-CELLES SUR BELLE a rencontré BREST BRETAGNE le 21 septembre 2016. Des extraits.

Publié le Mis à jour le

L’équipe élite féminine évoluant en LFH, le plus haut niveau du handball français, joue les « gros poucets » dans la cour des grandes. C’est difficile mais ce premier match à domicile de la saison prouve qu’elle peut rivaliser sans complexe. Des extraits d’une rencontre inédite à Celles-sur-Belle, petite commune du département des Deux-Sèvres. Une réalisation Capt’Action79.

Des extraits de ce match à voir en cliquant sur le lien YouTube suivant :                https://youtu.be/hSmODGTPr-c

Bonne lecture.

Gilles PETIT

MARAIS POITEVIN : La Vélo Francette® chez Marinette à Coulon (Deux-Sèvres – France)

Publié le Mis à jour le

Après avoir hébergé M. Nicolas Moreau-Delacquis, le journaliste-vélo qui rédigeait alors le tout premier topo-guide pour La Vélo Francette®, paru en avril 2016, Mme Marinette Boisselier, gérante des chambres d’hôtes « Les Roseaux » installées à Coulon (Deux-Sèvres), a accueilli les Hollandais Jan et Margit Heitlager, venus, en . . . voiture, parcourir, à . . . vélo, des circuits annexes dans le Marais Mouillé du Marais Poitevin. Une étape dans un périple qui suit La Vélo Francette®, la dernière née des 43 véloroutes tracée entre Ouistreham (Normandie) et La Rochelle (Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes).

Mme Marinette Boisselier (au centre) a hébergé les Hollandais Margit et Jan Heitlager, en ses chambres d’hôtes (CléVacances) « les Roseaux » à Coulon.

LogoVeloFrancette-Haut-QJan et Margit Heitlager résident à De Haal, près de la ville de Oostzaan à une dizaine de kilomètres au nord d’Amsterdam, la capitale néerlandaise. Un pays d’eau, où « la nature est protégée » explique Jan, comparable au Marais Poitevin, seconde zone humide de France. Et plus exactement au Marais Mouillé, appelé « La Venise Verte ». C’est en découvrant le topo-guide La Vélo Francette®, rédigé en français car la version néerlandaise n’existe pas encore, que ces passionnés de cyclisme-loisir ont décidé de passer leurs vacances en France.

Au départ de Coulon, Jan et Margit Heitlager ont parcouru 40 à 50 km chaque jour sur des circuits balisés.
Laissant leur voiture au parking, Jan et Margit Heitlager ont parcouru 40 à 50 km chaque jour sur des circuits balisés, au départ de Coulon.

Quand ils parlent vélo, les Hollandais parlent en connaisseurs. « Pour nous, les Hollandais, la première destination de vacances, c’est la France, déclare M. Jan Heitlager. Chez nous, c’est tout plat, alors qu’en France, vous avez des collines, des montagnes, l’Alpe d’Huez.  » Dans un français encore hésitant, aidé par le dictionnaire de Margit, le retraité précise : « Il y a deux catégories de cyclistes hollandais, ceux qui sont montagne et ceux qui sont plaine. Margit et moi sommes plutôt plaine. » Cependant, nos voyageurs ont remarqué la naissance d’une troisième catégorie : le vélo à assistance électrique. « Malheureusement, nous ne trouvons pas de bornes de rechargement sur les parcours balisés. » Selon Mme Boisselier : « Un créneau que la France devra occuper rapidement si elle veut rester compétitive. »

Identifiable par son logo apposé sur les balises des circuits locaux existants, La Vélo Francette® propose des variantes, comme celle de Coulon (photo).

Après un premier arrêt d’une semaine autour d’Angers (Maine-et-Loire) et des châteaux de la Loire, pour la seconde étape de leur périple au fil de La Vélo Francette®, Jan et Margit Heitlager ont choisi un point central pour poser leur voiture dans le but de sillonner des parcours annexes balisés. Ils ont déniché l’adresse coulonnaise dans le topo-guide parmi les gîtes labellisés « Accueil Vélo ». « Retraités, pas vraiment fortunés, nous souhaitions nous reposer tout en visitant un marais totalement inconnu avant. » Ouverte en 2015, La Vélo Francette®, nouvel itinéraire de 630 km balisés, est conçue pour les « Cyclistes du dimanche, mordus du 2 roues ou amateurs de belles épopées ». Coulon ne se trouve pas sur le tracé initial (Niort – La Rochelle), lequel traverse les proches villages de Magné et La Garette. Mais il est proposé des variantes dont une dirige les cyclistes vers Coulon.

Gilles PETIT

Marinette et Patrice BOISSELIER Les Roseaux  285 route du Grand Coin  79510 COULON
Tél : 05.49.35.03.08;  06.71.26.10.74 ; mail : contact@lesroseaux.com

FVT - Grand itinéraire V43 - Vélofrancette

MARAIS POITEVIN : Le 42ème Rallye du Marais du Canoë-Kayak Niortais en vidéo

Publié le Mis à jour le

Chaque dernier week-end de juin, le Canoë-Kayak Niortais organise « la plus grande manifestation nocturne de canoë-kayak de France ». Une manifestation, reconnue par la Fédération Française de Canoë-Kayak, qui attire tous les ans, plus d’un millier de participants qui viennent de toute la France. Il s’agit d’un jeu de piste nocturne en canoë ou kayak dont le départ est donné de Coulon (79) à la nuit tombée . . .

L’équipe de Capt’Action79 a filmé tous les étages de cet événement, en vidéo HD, bien sûr ! Le montage est terminé. Voici le film après ces quelques images capturées au hasard des rushes. A l’insu du plein gré de notre monteur. C’est cadeau.

Images Gilles PETIT Capt’Action79

Vidéo, une réalisation Capt’Action79

Le podium des équipes qui ont remporté les trois premières places.
Le podium des équipes classées aux trois premières places du classement général.

Image Capt'Action79 16

Image Capt'Action79 15

Image Capt'Action79 24

 

Capt’Action79 partenaire du HBCC, une équipe féminine de handball qui monte, qui monte… en D2

Publié le Mis à jour le

 

L’équipe féminine professionnelle du Handball-Club de Celles-sur-Belle (HBCC), petite ville du sud des Deux-Sèvres (France), évolue en Nationale 1. La montée en Division 2 Nationale était l’objectif de cette saison 2014-2015. Objectif déjà atteint.

Revoir le clip « Les Belles de Celles » :

Revivez les buts et les arrêts du match qui a opposé le Handball-Club Celles-sur-Belle (79) à Bergerac Périgord Pourpre (24) le samedi 22 novembre 2014 (8ème journée) à Celles-sur-Belle. Score final : HBCC 29 – B2P 25

Des réalisations exclusives CAPT’ACTION79.

Le dernier match de la saison N1F

Le Samedi 16 Mai à 20h15, les Celloises seront opposées à Angoulême pour le dernier match de la saison.
Déjà qualifiées pour la montée en Division 2, les Celloises ont réalisé un parcours exemplaire tout au long de l’année !

En lever de rideau à 18h15, la Prénationale Féminine du HBCC sera opposée à Rochefort. Elle tentera de décrocher une place en finale pour jouer la montée en Nationale 3.

Une soirée de clôture exceptionnelle le 16 mai

A l’issue de ces rencontres, le HBCC organisera une soirée exceptionnelle avec de nombreuses surprises… Les caméras de Capt’Action79 seront présentes. Nous comptons sur vous, tous en rouge pour encourager les Celloises !

logo HBCC_2010A cette occasion, l’habituel pot VIP sera ouvert à toutes personnes souhaitant y participer, sur réservations avant le 11 Mai (Tarif : 20€ / personne), par téléphone au 06.07.54.18.34 ou par courriel à l’adresse   communication@hbcc-cellessurbelle.com

Gilles PETIT