COULON (79) les vœux 2023 d’Anne-Sophie Guichet, maire

Publié le

La maire de Coulon, Anne-Sophie Guichet, voulait une cérémonie des vœux 2023 sous le signe de « la positivité, l’espoir et l’optimisme », tout en permettant « de faire la synthèse de l’année écoulée et d’évoquer l’avenir ». En un quart d’heure seulement, la première magistrate de la commune a balayé à très grande vitesse des sujets cruciaux et éludé, entre autres, les finances.

Une telle « mise en lumière » de l’église de la Sainte-Trinité de Coulon ferait un bel effet.

Photo Gilles Petit 18 août 2015

Le vendredi 6 janvier 2023, Mme Anne-Sophie Guichet a débuté la soirée des vœux du maire en remerciant « tous les électeurs qui [l]’avaient soutenue à l’occasion des élections départementales qui [lui] ont permis d’accéder à la fonction de conseillère départementale pour défendre avec conviction les intérêts de [la] collectivité ». Après ces remerciements inattendus, l’élue municipale a souligné : « Je ne reviendrai pas sur les trois années difficiles que nous venons de passer avec la COVID, le conflit en Ukraine, la crise économique et l’incendie de nos ateliers municipaux, les événements dont nous subissons encore les conséquences probablement pour plusieurs mois. » Ainsi, Madame la maire de Coulon met l’incendie des ateliers municipaux sur le même plan que la COVID, l’Ukraine et autre crise. Comprendra qui peut.

De nombreux puissants projecteurs sont nécessaires pour réaliser la « mise en lumière » du centre-bourg. Les économies d’électricité réalisées par ailleurs dans l’année risquent d’être englouties, en deux mois, par des images projetées sur des façades. Passé l’attrait de la nouveauté, les habitants se lasseront vite de ce décor inapproprié. Photo Gilles Petit

Son discours a ainsi débuté : « Je ne vous ferai pas une présentation détaillée car c’est présenté dans le bulletin municipal ». Un magazine 2023 que des Coulonnais n’ont pas reçu. et dont aucun exemplaire n’était disponible lors de cette cérémonie. Puis en quelques minutes chrono, la maire s’est lancé :  » l’année 2022 a vu le commencement de certains travaux : la requalification du quai Louis-Tardy (https://actualitescoulonmaraispoitevin.com/2022/11/02/coulon-79-le-quai-louis-tardy-en-travaux-jusquau-printemps-2023/); la mise en lumière dans le cadre des petites Cités de Caractère ; la création de la maison de santé pluridisciplinaire Magné-Coulon (https://actualitescoulonmaraispoitevin.com/2022/09/22/coulon-magne-79-la-premiere-pierre-de-la-maison-de-sante-pluridisciplinaire-intercommunale/); l’implantation d’une antenne-relais de téléphonie mobile ; la réhabilitation du site Elise-Lucas avec la relocalisation du Centre Social et Culturel du Marais ; la reconstruction d’une partie des locaux des services techniques. » Dans cet inventaire à la Prévert, il manque la création d’un nouveau logo, la construction d’une station d’épuration, l’arrivée du tourisme fluvestre (https://actualitescoulonmaraispoitevin.com/2020/09/23/marais-poitevin-litinerance-douce-sur-la-sevre-niortaise-vue-par-le-pnr/), la fréquentation touristique, et la vente de bâtiments inestimables du patrimoine local, qui hébergent l’écomusée de la Maison du Marais Poitevin et le Centre Social et Culturel du Marais. Ce dernier se retrouve à la rue sans recours, obligeant la municipalité à précipiter un déménagement vers l’ancienne demeure léguée par Madame Élise Lucas (https://actualitescoulonmaraispoitevin.com/2021/06/09/coulon-histoire-de-limmeuble-elise-lucas/).

En 2023, il est envisagé des aménagements dans le cadre des économies d’énergie dont le chauffage des locaux communaux et l’éclairage public ; l’amélioration de la sécurité routière avec la réhabilitation de la RD123 des feux tricolores à la route de Préplot ; l’implantation d’un village seniors ; l’hypothétique salle polyvalente ; la « liaison douce » pédestre et cycliste entre Coulon et Magné ; la rénovation du centre touristique ; et d’autres projets. Si les finances suivent, car tous ces projets, utiles ou superflus, vont coûter énormément cher à la petite commune de Coulon.

Étant équipées de diodes électroluminescentes, les lanternes de la place de l’Église consommeront moins d’énergie électrique. Malheureusement, on déplore l’esthétique de ce type d’équipement. Un choix que Madame la maire n’a guère justifié. Photo Gilles Petit

Voir l’article : https://actualitescoulonmaraispoitevin.com/2022/12/02/marais-poitevin-il-faut-sauver-le-village-coulon

.

A propos de finances, dans son allocution Mme Guichet n’a pas cité un seul chiffre. Faute de bilan comptable, les Coulonnais ne connaissent pas l’usage de leurs contributions. Un chapitre absent dans le magazine municipal pré-cité où il est simplement souligné : « Les impôts ont augmenté… un peu… », sans bilan comptable, ni présentation des budgets de fonctionnement et d’investissement.

A ce sujet, la maire de Coulon a déclaré : « dans le contexte politique et géopolitique bouleversé, nous nous devons de rester vigilants. En effet, cette situation va venir impacter notre budget de fonctionnement de l’année 2023 et certainement diminuer nos capacités d’investissement. Et je voudrais vous rappeler que la bonne santé budgétaire et économique de la commune est l’affaire de tous et je reste convaincue que le civisme et la compréhension de chacun permettront d’appréhender cette crise dans les meilleures conditions. » Comment peut-on parler de « civisme et compréhension de chacun » à des Coulonnais et Coulonnaises qui n’ont pas accès aux informations légitimes ? Il semblerait que l’équipe municipale joue la « transparence opaque » en jonglant avec les impôts. Un exercice qui n’est pas sans risques.

Document : NiortAgglo

Le discours d’Anne-Sophie Guichet s’est achevé en informant l’assemblée que « Coulon bénéficie du label appelé « Terre de jeux » mis en place dans le cadre des jeux olympiques 2024, pour permettre à l’ensemble des territoires volontaires de s’engager en mettant en avant les valeurs du sport et de l’olympisme. » Elle a conclu la soirée par la remise de médailles de la Jeunesse, des Sports et de l’engagement associatif (sans les médailles correspondantes à épingler) à des Coulonnais et Coulonnaises qui ont marqué la vie communale ces derniers mois.

Gilles PETIT

2 réflexions au sujet de « COULON (79) les vœux 2023 d’Anne-Sophie Guichet, maire »

    Martin Michel a dit:
    14 janvier 2023 à 10 h 56 min

    Bonjour et compliments pour cet article qui révèle les méthodes de l’édile.
    Pour votre information, je ne suis pas résidant sur la commune de Coulon.
    Je souhaite cependant porter à votre connaissance ce qui suit:
    Fin 2021 mon épouse a fait une très mauvaise chute sur un trottoir face à l’église de Coulon suivie d’une intervention chirurgicale.
    A cet endroit ainsi qu’à d’autres les trottoirs de Coulon sont par endroit abimés au point de générer des trous, conséquence de la chute sus- citée.
    J’ai ai personnellement informé Madame le Maire de ce fait assez grave en suggérant une réparation dans l’urgence ( quelques truelles de ciment) afin d’éviter un nouvel accident, d’autant que selon les riverains qui ont assisté mon épouse, lui ont dit que ce n’était pas la première chute.
    Dans sa grande humanité Madame s’est fendue d’une réponse précisant qu’elle était au courant de l’état des trottoirs mais que le périmètre classé ne permettait pas de faire n’importe quoi et que les préconisations de l’architecte des bâtiments de France étaient trop coûteuse pour le budget communal du moment.
    Vous comprendrez que c »est avec la rage au ventre que j’ai vu ces horreurs fixées sur le bâtiment classé.
    Curieusement, mais il semble que ce soit devenu la règle dans notre Pays, le superflu est généralement prioritaire sur l’essentiel ou l’indispensable.
    Voila c’est une simple information pour votre usage personnel dont je ne souhaite pas qu’elle soit rendue publique.
    Bien cordialement.
    Michel Martin

    J’aime

      Actualités Coulon Marais Poitevin a répondu:
      14 janvier 2023 à 11 h 42 min

      Bonjour Monsieur Martin,

      Merci pour votre commentaire. Votre récit rejoint d’autres témoignages. A ce sujet, j’ai déjà interpellé les élus des trois derniers conseils municipaux dont la maire actuelle. La réponse est « y’a qu’à, il faut ! » Il faudra un accident « grave » touchant un(e) touriste. Je vais requestionner Mme Guichet, mais aussi et surtout l’adjoint qui s’occupe de la voirie. Par ailleurs, l’argument du « site classé » ne tient pas. A suivre. Bien cordialement. Gilles Petit

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s