Appel à collecte

Fontenay-le-Comte (85) : création du Mémorial de la Déportation et de la Résistance vendéennes au musée

Publié le

En Vendée (France), le musée de Fontenay-le-Comte va créer un Mémorial consacré à la déportation et à la résistance vendéennes durant la Seconde Guerre mondiale 1939-1945. Pour cela, il lance une grande collecte d’objets, de photographies, de documents et de témoignages en lien avec l’événement. Il est également fait appel à la mémoire collective sous forme de témoignages d’actes de résistance individuels et/ou au sein de réseaux. La vie quotidienne sous l’occupation sera aussi retracée au musée.

Voisin de l’église Notre-Dame, le Musée de Fontenay-le-Comte est situé Place du 137e R.I. Photo Gilles Petit

Depuis le début de l’été 2022, le musée de Fontenay-le-Comte ( Ville d’art et d’histoire depuis 2001) diffuse un appel à collecte qui couvre la période 1939-1945 sur l’ensemble du département de la Vendée, en particulier, mais aussi, sur les territoires du Bas-Poitou (dont Fontenay-le-Comte est l’ancienne capitale), le nord de l’Aunis (La Rochelle, Saint-Sauveur d’Aunis, . . .), voire plus si le lien est établi.

Le document, largement distribué dans les mairies, les collectivités institutionnelles, des commerces de proximité, etc, explique : « Dans le cadre de son chantier de rénovation, le musée s’apprête à intégrer à son parcours de visite un Mémorial de la Résistance et de la Déportation en Vendée. C’est l’occasion de lancer une grande collecte d’objets, photographies, documents et témoignages afin d’enrichir les collections ». Les éléments collectés témoigneront de l’accueil des réfugiés, de la vie pendant l’occupation, du parcours des prisonniers, des actes de résistance individuels et en réseaux et maquis, et de la déportation.

Le musée

Fondé en 1875, le musée, labellisé Musée de France depuis 2003, a bénéficié de travaux de modernisation et d’agrandissement dans les années 1980. Aidant ainsi à redynamiser le centre-ville. Depuis le 21 février 2022, le Musée n’est plus accessible au public, mais reste ouvert aux groupes et aux scolaires dans le cadre d’une programmation, sur réservation. La rénovation du musée devrait s’achever en 2025.

Comment participer à l’appel à collecte 1939 – 1945

Toutes les explications figurent sur le site internet de la ville de Fontenay-le-Comte : « Vous souhaitez faire un don ou un prêt dans le cadre de l’appel à collecte lancé par le musée, et vous vous demandez comment procéder ? Tout d’abord, si d’autres membres de votre famille sont concernés par les objets/documents que vous souhaitez donner, parlez-en avec eux et assurez vous que vous avez leur accord ».

Ce drapeau de la Libération a été retrouvé dans le grenier d’une maison ancienne. Photo Gilles PETIT

Si les objets/documents concernent une personne encore en vie, interrogez-la et conservez son témoignage (par écrit ou par un autre moyen). Sinon, rédigez une courte biographie (dates de naissance et de décès, vécu pendant la guerre, souvenirs, etc.). Essayez de trouver des photographies d’elle pendant la période 1930-1950. Puis rendez vous sur le site http://www.fontenay-le-comte.fr et remplissez le formulaire d’information. Vous aurez, entre autres, à fournir des photographies des objets/documents.

La collecte est limitée au 31 décembre 2022.

Formation d’un comité scientifique

Il est précisé qu’un comité scientifique déterminera les dossiers à retenir. En effet, il est possible qu’une proposition ne soit pas retenue, si les objets/documents ne rentrent pas tout-à-fait dans les axes définis pour la collecte. Pour les dossiers retenus, une attestation de don sera remplie avec l’équipe du musée pour formaliser votre démarche en attendant que le transfert soit effectif.

Dans certains cas, si les photographies et les échanges par téléphone ne sont pas suffisants, et si le (les) donateur(s) est(sont) d’accord, un membre de l’équipe du musée pourra se déplacer à domicile pour rassembler les informations nécessaires et comprendre l’histoire des objets/documents concernés.

Enfin, à l’issue de la collecte, le don sera présenté devant la commission scientifique régionale d’acquisition des musées de France, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) des Pays de la Loire, laquelle donnera son accord pour l’entrée du don dans les collections du musée. Don qui fera ensuite l’objet d’une décision du Maire de Fontenay-le-Comte. A l’issue de ce processus, les objets/documents intégreront définitivement les collections du musée.

Et après ?

Les objets/documents intégrant la collection du musée entrent dans le domaine public, ils ne peuvent plus être redonnés, ni vendus : ils deviennent inaliénables.

Néanmoins, le donateur et sa famille peuvent encore venir voir et consulter les objets/documents qu’ils auront donné, sous réserve que les conditions de conservation le permettent.

Tous les objets collectés ne seront pas forcément présents dans l’exposition permanente, mais ils pourront être exposés lors d’expositions temporaires à Fontenay-le-Comte ou dans d’autres musées de France.

De plus, une vitrine sera dédiée aux dons et prêts de la collecte. A tour de rôle et pendant trois mois, y seront exposés les objets/documents relatifs à une personne. Les familles seront prévenues de la période d’exposition de leurs dons-prêts.

Pour participer, visitez le site http://www.fontenay-le-comte.fr ou http://www.fontenay-le-comte.fr/musee-fontenay/, puis remplissez le formulaire d’information en cochant la case « prêt pour 3 ans reconductible par tacite reconduction ».

Après accord du comité scientifique cité plus haut, une convention de prêt sera établie. Pour des questions de « durabilité » de la scénographie, le musée ne pourra pas accepter des prêts de moins de trois ans. 

Le vœu de M. Marceteau

Le quotidien Ouest France (11 juillet 2022) rappelle : « L’idée de ce Mémorial a été portée pendant des années par un résistant-déporté, M. Gaston Marceteau, (photo ci-contre) qui n’a cessé de témoigner, notamment auprès du public scolaire dans le cadre du Concours National de la Résistance et de la Déportation. A son décès, le 26 juillet 2022, à 92 ans, l’Association pour la Création d’un Mémorial de la Résistance et de la Déportation en Vendée a pris le relais de ce projet indispensable puisque les témoins directs de cette époque disparaissent. Il y a un risque que la mémoire des évènements locaux s’estompe et que les traces matérielles se perdent.

Photo Association pour La Mémoire de la Résistance et de la Déportation en Vendée

Le Mémorial a donc vocation à devenir le lieu idéal de préservation et de diffusion de cet héritage. D’où ce projet de collecte. à laquelle tout le monde peut participer. » L’idée de la collecte est que les particuliers aient le choix entre donner leurs souvenirs ou les prêter.

Contacts :

Musée de Fontenay-le-Comte

Place du 137e R.I

85200 Fontenay-le-Comte

tél. : 02 51 53 40 04 ou 02 51 53 41 45

Courriel : musee.accueil@ville-fontenaylecomte.fr memorial.musee@ville-fontenaylecomte.fr