Celles sur Belle

ENVIRONNEMENT : L’analyse de la gestion de l’eau par M. Laurent Denise

Publié le Mis à jour le

Suite aux dernières crues relevées en Deux-Sèvres, M. Laurent DENISE, de Celles-sur-Belle (Deux-Sèvres) analyse la situation. Texte que nous publions intégralement.

« Dans les Deux Sèvres (département de la députée et présidente de #GénérationEcologie Delphine Batho. . . ), nous en sommes à la quatrième période d’inondations et on manquera d’eau l’été prochain. . . au niveau de Niort à la Tiffardière, depuis le 18 octobre 2019, la Sèvre a déjà évacué 500 millions de m3 d’eau douce vers la mer alors que le bassin reçoit annuellement 900 millions de m3. . . et ce n’est pas fini !
On va atteindre les 60% de rejet en mer alors qu’il ne faudrait jamais dépasser les 30%. Combien de morts ou de millions de dégâts faudra-t-il encore attendre pour avoir un début de réaction des élus locaux et des services de l’état ?

Illustration extraite du site : blogs.mediapart.fr/laurent-denise

Les inondations sont provoquées uniquement par les ruissellements sur des sols étanches ou saturés, c’est pourquoi il est urgent de capter tous les ruissellements (ce que demande le ministre de l’agriculture . . . ) pour prévenir les inondations , éviter les pollutions et garder de l’eau pour l’été. Sinon on continuera à alterner inondations et sécheresses ce qui est fatal pour la biodiversité des sols (donc aux insectes et donc aux oiseaux, etc. . .  ), la continuité écologique des cours d’eau et notre sécurité alimentaire !

Dans un écosystème forestier (notre référence en matière de climat) 70% des précipitations sont consacrées à l’entretien du cycle (évapotranspiration) par rétention dans les sols, ce qui laisse 30% de retour en mer. Quand les retours en mer d’un bassin versant dépassent les 30%, c’est que la végétation n’aura pas assez d’eau, ce qui va entraîner un manque de pluie, un assèchement du bassin et une destruction de la biodiversité. . .  surtout avec des villes qui pompent massivement dans les nappes et rejettent l’eau en rivière au lieu de la recycler dans les sols. . .

Illustration extraite du site http://www.mediaterre.org/france/actu,20200211092626.html

Toute la régulation thermique des basses couches de l’atmosphère se fait par l’évaporation, la température augmente fortement quand les continents arrêtent de « transpirer », c’est pourquoi il n’y a pas de canicule en mer et en forêt ! Il faut végétaliser massivement (villes et campagnes) au rythme des forêts de feuillus. Contrairement aux idées reçues, la pluie ne vient pas uniquement de la mer : 70% des précipitations proviennent de l’évapotranspiration (végétation) et seulement 30% de l’évaporation en mer. . . En climatologie, on part du principe que c’est la végétation qui apporte les pluies, donc l’irrigation n’est plus un problème mais la solution, à condition d’avoir fait des réserves durant l’hiver !

La température des continents se régule toute seule à condition que le taux d’évaporation augmente proportionnellement à la chaleur ! Comme au-dessus des océans et des forêts !

Les zones tempérées de la planète sont caractérisées par la présence d’eau ou de végétation, et c’est justement quand les continents arrêtent de « transpirer » que la désertification s’installe ! Avant de perdre ses arbres le Sahara était une forêt !

La répartition des pluies dans un écosystème forestier est la suivante : 10% d’évaporation, 60% d’évapotranspiration et 30% de ruissellements (interne et externe) ! Avec des surfaces minérales, cette répartition n’est pas respectée, la chaleur est stockée dans les sols et les canicules s’installent !

Les surfaces végétales sont les seules à évacuer la chaleur, entretenir le cycle de l’eau, baisser l’albédo des sols, stocker de l’énergie solaire sous forme de biomasse, protéger et nourrir la biodiversité.

Notre référence climatique, c’est la forêt de feuillus (sur tous les continents). Plus la densité végétale de notre environnement sera importante, mieux on vivra !

Ce sont bien les activités humaines qui ont déréglé le climat mais uniquement par la dé-végétalisation des surfaces l’été (villes et campagnes) et donc le non respect des saisons !

En France, nos forêts sont vertes l’été. Il faut que nos champs soient verts au même rythme. Les cultures d’hiver ne sont pas gênantes à condition qu’elles soient suivies d’un couvert végétal vivant, l’été !

A cause des rejets en rivières, les stations d’épuration perturbent gravement le cycle de rechargement des nappes phréatiques, et en plus elles ne dépolluent pas vraiment, elles diluent les polluants qui se retrouvent inexorablement dans les bassins ostréicoles. . . »

Pour info : http://www.lcp.fr/actualites/face-au-risque-de-pollution-rampante-lassemblee-vote-la-revision-des-normes-des-boues

M. Laurent DENISE
Celles-sur-Belle (79)

Email: denise-clach@live.fr

Site Web: https://www.mediaterre.org/france/actu,20200211092626.html

HANDBALL CLUB CELLES-SUR-BELLE (79) : le clip vidéo 2019 / 2020 des Belles de Celles

Publié le

Handball-Club de Celles-sur-Belle (Deux-Sèvres), le clip de la saison 2019/2020 de l’équipe élite féminine qui évolue en D2F avec le statut VAP (voie d’accession au professionnalisme) permettant d’accéder au Championnat de France féminin de handball, dénommé Ligue Butagaz Énergie ou Division 1, compétition qui représente en France le sommet de la hiérarchie du handball féminin.

Voici le clip vidéo officiel de la saison :

Une réalisation vidéo CaptAction79 partenaire du HBCC. septembre 2019

Bonne lecture.

Gilles PETIT

HANDBALL FÉMININ : Coupe de France HBCC domine Le-Havre, les buts et des actions de jeu

Publié le Mis à jour le

Pour la première fois dans l’histoire du Handball Club de Celles-sur-Belle, l’équipe élite féminine, qui évolue en D2F, va disputer les quarts de finale de la Coupe de France. Les Belles ont battu (27 – 18) en 1/8ème, l’équipe du HAC Handball Le-Havre, samedi 23 février 2019, à domicile.

A l’issue du tirage au sort du 25 février 2019, les Belles recevront Toulon Saint-Cyr Var HB, le mercredi 27 mars 2019 en 1/4 de finale de la Coupe de France. Les heures du début de la rencontre n’est pas encore fixés.

La cerise sur le gâteau d’une superbe saison qui va s’ouvrir sur la seconde phase du championnat de deuxième division, appelée Play Off. Les Deux-sévriennes sont en route vers le titre de championnes de France et, pourquoi pas ! une finale de Coupe de France.

Gilles PETIT

 

VIDEO : HANDBALL FEMININ pro D2F le derby Celles-sur-Belle contre Aunis

Publié le Mis à jour le

Capt’Action79 est partenaire du Handball Club de Celles-sur-Belle et plus particulièrement de l’équipe féminine professionnelle qui évolue en D2F nationale.

Nouveau reportage de Capt’Action79 tourné « en direct » samedi 26 janvier à Celles-sur-Belle

https : //youtu.be/Es2QQiQpNXU 

Prise de vue : Gilles PETIT

Handball féminin national : le clip 2018/2019 du HBCC

Publié le Mis à jour le

L’équipe féminine professionnelle du Handball-Club de Celles-sur-Belle (HBCC), petite ville du sud des Deux-Sèvres (France), évolue en Division 2 Nationale.

Sur fond de l’hymne officiel de l’équipe, voici le clip vidéo D2F 2018/2019 des Belles de Celles-sur-Belle qui regroupe l’effectif complet piloté par le nouvel entraîneur Pablo Morel :

https://youtu.be/P2F0sot7Wxg

Musique et parole originales : Alexis Hervé.

Une réalisation Capt’Action79 avec le concours du staff et du service communication du HBCC.

HANDBALL FÉMININ D2F en vidéo : HBC Celles-sur-Belle / Noisy-Le-Grand – Gagny

Publié le Mis à jour le

HANDBALL FÉMININ EN VIDEO : https://youtu.be/D2O2CuBDxqk.

Championnat français D2F : le match retour Celles-sur-Belle / ASUL Vaulx-en-Velin disputé le samedi 21 avril 2018. Des actions de jeu et tous les buts de cette rencontre remportée par les Celloises.
Une réalisation Capt’action79.

HANDBALL FÉMININ D2F en vidéo : HBC Celles-sur-Belle / ASUL Vaulx-en-Velin

Publié le Mis à jour le

HANDBALL FÉMININ EN VIDEO : https://youtu.be/sDSHsR5-HCY. Championnat français D2F : le match retour Celles-sur-Belle / ASUL Vaulx-en-Velin disputé le samedi 3 mars 2018. Des actions de jeu et les buts de cette rencontre remportée par les Lyonnaises.
Une réalisation Capt’action79.

HANDBALL FÉMININ Championnat de France D2F en vidéo : Celles-sur-Belle – St Grégoire Rennes

Publié le Mis à jour le

12ème journée (27 janvier 2018) phase retour du Championnat de France féminin D2F : en vidéo, des actions de jeu et les buts de la rencontre Celles-sur-Belle – St Grégoire Rennes.

https://youtu.be/2fRRNCdyBfc

Une réalisation Capt’Action79.

Partenariat Handball : en LFH, le Handball-Club-Celles-sur-Belle a rencontré Issy-Paris-Hand à L’Acclameur à Niort (79)

Publié le Mis à jour le

Le samedi 15 avril 2017, pour la première fois de son histoire, L’Acclameur, la salle de sport et de spectacle de Niort (Deux-Sèvres), a reçu un match officiel de handball : la rencontre de première division féminine (LFH : Ligue Féminine de Handball professionnelle) opposant le Handball-Club-Celles-sur-Belle à Issy-Paris-Hand, pour le dernier match à domicile de la phase régulière du championnat national.
Retour en vidéo sur les actions, les tirs, les arrêts et les buts de ce match de haut-niveau gagné par les Parisiennes sur le score de 27 buts à 23.
Une réalisation exclusive Capt’Action 79 avec le concours du HBCC.

Handball LFH HBCC ISSY PARIS 15 avril 2017 LES ACTIONS Image miniature

Tourisme en Deux-Sèvres : des Plans cavaliers pour les « Petites Cités de Caractère® »

Publié le Mis à jour le

L’Agence de Développement Touristique des Deux-Sèvres et l’Association Régionale des Petites Cités de Caractère® en Poitou-Charentes (ARPCC) viennent de faire un beau cadeau aux neuf communes deux-sévriennes bénéficiant du label « Petites Cités de Caractère® » : un plan cavalier pour chacune d’elles. L’architecte-dessinateur Damien Cabiron a détaillé la création d’un tel plan et les exploitations possibles.

creation-damien-cabiron
Le plan cavalier de Coulon réalisé par le dessinateur Damien Cabiron.

plan-cavalier-photo-gilles-petit-4968
(De gauche à droite) MM Romain Dupeyrou, Damien Delage et Gilbert Favreau ont présenté les premiers plans cavaliers réalisés dans le département des Deux-Sèvres.

MM Romain Dupeyrou, Gilbert Favreau et Damien Delage, respectivement présidents de l’Agence de Développement Touristique 79, du Conseil départemental 79 et de l’ARPCC, ont accueilli, lundi 10 octobre 2016, des acteurs locaux du tourisme et élus des communes concernées, dans le « Manège » du Conseil départemental. Cet imposant et majestueux « Manège » est situé dans l’aile nord de l’ancienne caserne Du Guesclin sur le Mail Lucie-Aubrac à Niort (Deux-Sèvres). Commencée en 1734 et achevée en 1752, la caserne a abrité jusqu’en 1919 des régiments de cavalerie dont le dernier occupant le 7ème Hussards, avant un régiment d’artillerie jusqu’en 1928. Le lieu était donc idéal pour présenter le plan cavalier. Sans jeu de mots.

Un plan cavalier !? Sur le premier panneau de l’exposition, en place dans le « Manège », M. Damien Cabiron, spécialiste dans l’art de représenter la ville à travers la perspective cavalière, donne cette définition : « Une ville, chacun le sait, est faite de plans et de projets. Pour vivre, il lui faut d’abord un dessin, des mesures d’anticipation, des équipements et des réseaux. Le plan cavalier, par son point de vue élevé et sa représentation combinant plan et élévation, constitue un grand relevé tranché net dans l’épaisseur et le secret de la ville, une manière de voir comment elle s’est tissée, comment elle s’est soudée à elle-même, constituée, épaissie. Émouvant état des lieux d’aujourd’hui, véritable miracle de l’édification et de la réalité, où comment il se fait que des centaines d’acteurs différents aient un jour parlé la même langue, réussi à fabriquer ce bijou serti sur son rocher, souple, aléatoire, long et sinueux, où d’étranges bâtiments se parlent sans se toucher . . . Modèle d’une ville à l’intérieur duquel chacun, soudain, voudrait intervenir. Sans que l’on sache très bien s’il s’agit de s’en inspirer, de le consolider ou de le modifier. »

 Pourquoi « cavalier » ? On dit que ces plans représenteraient une ville vue de la hauteur d’un cavalier, à savoir, 1,70 mètre. Ces plans ne reflètent pas directement la réalité des sites. Ayant la même échelle en avant comme en arrière plans, ces dessins ne sont donc pas naturels pour l’œil humain. C’est, avant tout, un outil de relevé systématiquement utilisé par l’ingénieur, architecte militaire, urbaniste français, Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban. « Il s’agit d’un mode de représentation dans lequel les dimensions réelles sont respectées, largeur, profondeur et hauteur. A la différence de la perspective où les volumes diminuent de taille en fonction de leur éloignement, » souligne le dessinateur Damien Cabiron sur son site Internet (http://www.damiencabiron.fr). « Il s’agit d’une perspective globale ou plutôt d’une perspective axonométrique. Les choses sont représentées comme si l’observateur était infiniment éloigné de l’objet qu’il regarde. Rejeté à cette distance infinie, l’œil de ce spectateur céleste ne verrait jamais converger des droites parallèles entre elles. Ce point de vue théorique offre pour l’arpenteur, l’architecte ou l’ingénieur, l’immense avantage de conserver dans l’image la mesure des choses selon des échelles déterminées pour chaque direction de l’espace.« 

Pas simple à comprendre ? En guise d’explications voici le canevas de plusieurs étapes de la création d’un plan cavalier, expliquées par le dessinateur :

 

L’Association des Petites Cités de Caractère® en Poitou-Charentes a pris en charge la réalisation de neuf plans cavaliers. En Deux-Sèvres, sont bénéficiaires les communes d’Airvault, Arçais, Celles-sur-Belle, Coulon, La-Mothe-Saint-Héray, Mauléon, Melle, Oiron et Saint-Loup-Lamairé. Et bientôt Chef-Boutonne. Elles pourront exploiter, morceler, agrandir, ces plans numérisés en de multiples déclinaisons en communication (touristique, . . .), en document technique ( prospections, simulations de nouveaux projets architecturaux, urbanistiques ou d’aménagements urbains). Mais aussi pour enrichir leurs sites internet, des publications sur divers supports comme des cartes postales . . .

Gilles Petit

Crédit documents Damien Cabiron et Anne Holmberg, 103 rue des nouvelles, 39100 Dole Tél :03.84.72.96.69 ou 06.78.99.51.90